amazon

On le sait depuis sa création, la créativité, l’innovation et le changement des habitudes sont dans les gênes d’Amazon qui n’a de cesse de repousser plus loin les limites du e-commerce.  Après avoir raccourci au maximum le délai de livraison et commencer la livraison le jour même dans certains pays, il devenait difficile d’aller plus vite sauf à ouvrir des boutiques physiques dans les villes …

On peut imaginer qu’Amazon n’a pas forcément envie de se frotter aux grands retailers mondiaux qui disposent sur ce plan des meilleurs emplacements en ville et d’une expérience très forte.

Amazon a donc pris la décision d’anticiper les besoins ou envies de ses clients. Le « Wall Street Journal » a signalé qu’Amazon a déposé un brevet en Décembre autour de cette approche de la livraison anticipée.

Sur le papier le concept est simple, il s’agit d’envoyer vers des clients fidélisés et probablement titulaire d’un abonnement Premium des produits qu’ils ont des chances d’apprécier. La puissance de calcul des systèmes d’Amazon doit permettre de connaître en détail le goût et les attitudes de surf des consommateurs sur son site. On sait aujourd’hui que la bonne exploitation des Datas constitue un potentiel commercial énorme pour les commerçants pour aider leurs clients à choisir dans un univers saturé de sollicitation commerciales. Il s’agit à présent de mieux cibler la communication et la publicité en fonction des goûts et habitudes de chaque consommateur plutôt que d’avoir une campagne unique de promotion destinée à l’ensemble de ses clients. Amazon souhaite utiliser l’historique des achats , la liste des souhaits du client ou même le temps passé par le client sur une fiche article …

On peut se dire que ce schéma à un coût car il peut y avoir un % significatifs de retours mais les volumes traités par Amazon lui permettront de compenser ce coût par un accroissement probablement substantiel de ses ventes .

Amazon passe donc un cap fondamental en cherchant à contourner la dernière grande contrainte du e-commerce par rapport aux magasins en expédiant les produits avant la commande de l’internaute. Amazon n’a pas encore indiqué le calendrier de mise en place de ce nouveau procédé mais à priori il ne semble pas y avoir de grands freins pour un test puisque Amazon dispose déjà de l’essentiel dans sa base de données…

On passe ainsi d’une vente tirée par le consommateur à une vente poussée par le site marchand, on peut dire que cela correspond à une tête de gondole puissance dix puisque Amazon ne met pas simplement en avant un produit mais qu’il le met directement dans votre chariot à votre place…

Les mois à venir vont nous permettre de voir si Amazon opère ainsi un coup de communication au même titre que les drones en fin d’année ou s’il y a une véritable stratégie de devancer le besoin de ses clients. Pour le moins on peut dire qu’Amazon poursuit son action d’agitateur du web à l’échelle mondiale.

En savoir plus