Rakuten : nouveau coup de tonnerre dans la e-logistique

ADS

« C’est la première fois que Rakuten réalise en dehors du Japon une acquisition dans le secteur logistique. En signant pour un montant non dévoilé le rachat de 100% du capital d’Alpha Direct Services (ADS), l’autre géant mondial de l’e-commerce met la main sur un logisticien réalisant 55 millions d’euros de chiffres d’affaires 2011, dont deux bons tiers auprès d’e-commerçants, et renforce d’autant sa position sur le marché des services e-commerce. Fondé en 2002 à Beauvais par Adrian Diaconu, ADS, qui a triplé ses revenus ces trois dernières années. Il propose à la fois la gestion des sites marchands, le traitement des commandes, l’approvisionnement des entrepôts et le service client.

Fort d’une surface de 100 000 mètres carrés d’entrepôts, ADS a investi au fil des années plus de 20 millions d’euros dans ses installations, sans compter les bâtiments.  /…/Rakuten indique que des synergies seront rapidement mises en place entre ADS et ses places de marché. A commencer par la marketplace française Priceminister, qui annonçait en mai désirer proposer aux marchands des services de stockage et d’expédition de leurs produits, à la manière du programme Fulfillment by Amazon. /…/Rakuten et Priceminister ne vendant pas en propre, ils ne concurrencent pas les vendeurs de leurs marketplaces. « Nous conserverons ce principe pour la logistique, souligne Pierre Kosciusko-Morizet. Nous n’obligerons pas nos marchands à utiliser notre service logistique, nous leur permettrons de vendre sur d’autres plateformes… Nous voulons être totalement en marque blanche et qu’ils nous choisissent parce que nous serons les meilleurs, pas pour d’autres raisons. »

Ce nouveau mouvement de concentration intervient juste quelques mois après le rachat par La POSTE du e-logisticien Orium. Le contexte du e-commerce depuis quelques mois impose à tous les acteurs (marketplace, pure-players, retailer, transporteur ou logisticien) d’adapter leurs stratégies pour tenir compte du contexte économique mais aussi du besoin impérieux d’atteindre une taille significative pour exister sur ce canal digital et ne pas être distancés.

A titre de rappel de ce mouvement profond qui concerne tout le monde :

Priceminister racheté par Rakuten.

Delamaison.fr racheté par Leroy-Merlin et Plantes et Jardins par Gamm Vert.

Orium racheté par La Poste pour déployer une offre plus complète en transport et logistique.

Kiala racheté par UPS pour offrir une offre en Point Relais et maintenant l’offre de rachat en cours sur TNT.

ADS racheté par Rakuten pour étoffer l’offre de Priceminister et faire face à Amazon et son offre logistique.

On le voit tous les signaux vont globalement dans le même sens avec une volonté de changer de taille, acquérir une expertise ou profiter d’une notoriété pour peser davantage dans son domaine autour du canal digital. Si l’on reste sur le secteur de la logistique, on peut se demander ques seront les prochains grands mouvements et quelle sera la stratégie adopter par des acteurs spécialisés tels que CrossLog ou Morin ou le positionnement de grands logisticens généralistes qui souhaitent entrer significativement sur ce secteur tels GEODIS ou ID Logistic ou Norbert Dentressangle.

On peut penser que  les mois à venir vont continuer à voir le mouvement de concentration engagé se poursuivre car comme toujours dans ce cas, le nombre d’entreprises cibles est limité.

Deux autres articles autour de ce sujet de l’évolution du e-commerce et de ses conséquences sur les acteurs :

les e-marchands

la logistique

Source : Journal du Net

You might also like

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoire sont spécifiés *