Denis PAYRE : Sa vision du marché du point relais

kiala pick up

2ème Partie

Nous poursuivons l’interview de la semaine dernière avec le fondateur de KIALA, Denis PAYRE, pour connaître sa vision du marché du point relais  :

A.G : Toutes ces évolutions montrent bien la motivation d’UPS pour conquérir ce marché mais comment voyez l’avenir du Point Relais ?

D.P : Au niveau de la France et cela depuis mon démarrage il y a 10ans, je constate incontestablement une professionalisation du secteur. Avec la croissance du e-commerce, le niveau d’exigence du destinataire n’a cessé augmenter. Il faut donc être en mesure de déployer des moyens importants et une stratégie claire notamment vis-à-vis des grands chargeurs qui nous confient leur colis. Kiala avec UPS a incontestablement les moyens de ses ambitions ce qui n’est pas le cas de tous les acteurs sur le marché du relais. Nous avons en particulier les moyens d’être présents sur tous les segments de marché : les pure player, les petits marchands, les acteurs du multi canal ou les télécoms. Nous avons aussi les moyens d’investir dans la qualité opérationnelle et d’éviter les coûts cachés. Nous avons probablement grâce à cela la solution la moins coûteuse en tenant compte des économies liées à la qualité du service et à notre capacité à faire face à tous les imprévus et à tous les cas de figure, nombreux dans notre métier complexe, très décentralisé, et ou la facteur humain joue un rôle très important. Nous amortissons nos investissements en développement de nouveaux processus et de nouvelles technologies à l’échelle de la planète, ce que peu d’autres acteurs sont en mesure de faire. On assiste d’ores et déjà à une recherche de sécurité de la part des grands chargeurs dans ce contexte.

Au niveau européen, les marchés sont moins matures et les concurrents sont plutôt moins expérimentés que sur le marché français, il y a donc de vraies opportunités qui justifient l’action menée avec UPS même si l’offre relais devra être promue davantage auprès des consommateurs pour leur faire découvrir les avantages de cette formule.

A.G : Quels sont les grands challenges de KIALA pour l’avenir ?

D.P : – Notre objectif est de poursuivre notre démarche d’innovation avec l’ajout de nouveaux services mais en préservant impérativement la fluidité, l’ergonomie de nos processus afin de pas perturber nos commerçants. Nous devons parvenir à concilier les innovations avec la simplicité de fonctionnement car il faut toujours garder à l’esprit que pour un commerçant cette activité est un complément à son activité principale.

– Il faut aussi faire face à la croissance car même si le commerce traditionnel ralentit le canal digital poursuit une croissance à deux chiffres. Il faut donc faire évoluer notre réseau pour augmenter sa densité progressivement sans forcément jouer la surenchère du nombre de relais avec les concurrents, il faut être avant tout aux bons endroits avec la bonne typologie de relais.

– Il faut aussi adapter notre organisation pour accompagner la croissance des acteurs tels que les retailers, les grands pure-players ou les e-commerçants spécialisés (Ex : Oscaro) mais aussi les nouveaux arrivants (fabricant, négociant, grossiste, distributeur spécialisé etc…) C’est en effet un défi supplémentaire de servir ces nouveaux acteurs aux attentes variées de type de services et aux profils de fret différents.

– Une autre évolution consiste à disposer de points relais dans les lieux de passage et non plus uniquement dans des commerces de quartier à proximité de son domicile. KIALA a déjà démarré l’ouverture de ces points dans des lieux très fréquentés :

Gares : Lille, Lyon Part Dieu, Gare de l’Est

Parking

Centre commerciaux

Zone industrielle

Il s’agit de faciliter pour les actifs la récupération de leur colis lors de leurs déplacements sans forcément avoir besoin de faire un crochet sur leur retour à leur domicile. Cette diversification de la typologie des points relais contribue à une meilleure couverture du territoire non plus par un simple ajout de points supplémentaires mais davantage en s’adaptant aux réalités quotidiennes des consommateurs. En facilitant la récupération de son achat, on facilite le taux de transformation des e-marchands puisque l’on aide à réduire la contrainte livraison du colis.

– Enfin le segment BtoB constitue un nouvel axe avec notamment l’opportunité de servir la proportion grandissante de professionnels « nomades » (visiteurs médicaux, techniciens, réparateurs, commerciaux etc..). A ce titre, nous avons démarré une activité pour des visiteurs médicaux en Belgique.

Comme vous le voyez les challenges sont nombreux pour l’avenir mais c’est aussi ce qui rend l’aventure KIALA passionnante !

Afin d’éclairer les lecteurs de livrezfacile.fr sur le contexte du Point Relais et de faire vivre le débat autour de ce sujet important pour le développement du e-commerce, j’invite les autres acteurs à participer au débat en me donnant à leur tour leur vision du marché et leur positionnement dans une prochaine interview.

Si vous avez manqué la 1ère Partie de l’article.

You might also like

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoire sont spécifiés *