La livraison aux particuliers en danger.

La livraison de colis B to C en danger : 1ère Partie

Vous allez me dire pourquoi ce titre inquiétant ?

L’actualité bouillonnante nous fait souvent rapidement oublier l’incidence des bouleversements profonds qui ponctuent notre quotidien. Le monde du transport n’échappe pas à cette règle, les changements sont nombreux et ne vont pas être sans conséquence pour le e-commerce.

Prenons un peu de recul afin d’analyser l’actualité du transport des derniers mois en passant les différentes branches du secteur pour mieux mesurer les risques des e-marchands :

Colis à domicile 

– Colissimo, le produit phare des livraisons des e-marchands, a changé son approche en 2011 afin de mieux distinguer ses différentes offres mais aussi pour limiter les coûts d’indemnisation en cas de retard. Ce changement de la politique chez Colissimo porte sur l’arrêt de la garantie du délai de 48H et une politique d’indemnisation moins favorable. L’incidence est réelle pour certains marchands qui récupéraient une partie significative de leurs dépenses de transport par le biais de remboursements généreux de LA POSTE. Aujourd’hui cette possibilité a beaucoup diminué et il est peut probable que les tarifs baissent en raison des difficultés des concurrents à rentabiliser cette activité.

– ADREXO connait un problème financier important et le challenge à relever reste de grande ampleur. Cette société étant le seul opérateur postal alternatif à LA POSTE pour les plis et les colis, le risque existe pour les marchands de voir la concurrence s’amoindrir.

Quelles incidences pour les e-marchands : Cette activité de livraison est clé pour le e-commerce puisqu’elle répond aux besoins de nombreux marchands pour des produits à faible valeur et de faible poids où le facteur coût du transport est primordial pour ne pas subir un abandon de panier. 

Messagerie :

Les difficultés financières des messagers sont nombreuses et cela depuis des années. La nouveauté c’est que la crise de 2008-2009 montre à présent ses effets très concrètement :

– Disparition de MORY en 2011.

Redressement judiciaire de SERNAM en 2011.

–  Plan de restructuration chez Ducros Express (ex-DHL division messagerie) en 2011.

– Disparition de Cooljet en 2009.

La liste n’est pas exhaustive mais on assiste bien à une concentration forte du secteur de la messagerie et cela n’est pas du tout fini.

Quelles incidences pour les e-marchands : Vous allez me dire la messagerie, cela n’a pas trop d’incidence sur le e-commerce. On oublie souvent que certains secteurs de la vente à distance sont très concernés : équipement de la maison, bricolage, jardinage, meubles, vin, pièces auto etc… Pour ces acteurs, il faut s’attendre à une probable remontée des prix du transport et un choix plus limité de solutions de livraison.

Transport colis volumineux :

Le secteur de la livraison des produits volumineux et des services associés (installation, branchement, montage, reprise des anciens produits etc..) est un marché distinct avec peu d’acteurs et une difficulté à avoir un maillage du territoire complet sans recourir à des partenariats ou de la sous-traitance.

La rentabilité n’est pas toujours facile à trouver notamment pour le e-commerce car d’un côté les coûts grimpent facilement pour avoir une livraison à 2 personnes (frigo, congélateur, meuble etc…) et de l’autre le prix des biens vendus n’est pas toujours assez élevé pour supporter un gros budget de livraison… exemple : un réfrigérateur de 288L (hauteur 150cm- poids 70Kg) à moins de 300€ livraison comprise…

– La reprise de GIRARD après un redressement judiciaire en 2010 et les difficultés de l’activité Agediss.

Quelles incidences pour les e-marchands : Pour concurrencer les magasins et leur service de livraison et d’installation, les e-marchands doivent pouvoir disposer d’une solution nationale de distribution. Le contexte actuel du marché laisse actuellement ce challenge encore devant nous notamment en dehors des grands bassins de consommation. 

Relais de proximité :

Voir mon article récent sur ecommercewall.

Là aussi les changements en cours sont nombreux et la rentabilité bien aléatoire. Il faut s’attendre à des modifications du paysage des relais à moyen terme.

Avec ce panomara on comprend mieux, enfin je l’espère :), les enjeux qui sont devant nous pour la livraison des particuliers. Sans faire de catastrophisme, il est important d’être conscient des réalités du marché car sans transporteur point de e-commerce.   Nous verrons dans le prochain billet que l’enjeu n’est évidemment pas pour un e-commerçant de se lamenter mais de voir comment s’organiser pour minimiser les risques inhérents au marché du transport. 

En attendant profitez de cet article pour nous faire partager votre vision du marché ou vos expériences de collaboration avec les transporteurs.

You might also like

2 thoughts on “La livraison aux particuliers en danger.”

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoire sont spécifiés *