e-marchands : Colissimo et l’impact pour vos livraisons de fin d’année ?

e-commerçants : 65% du marché de la livraison du colis s’ouvre à la concurrence !
Le changement de conditions générales de vente de Colissimo à compter du 1er Novembre (Arrêt du délai garanti et forte réduction des indemnisations en cas de retard) vient bouleverser le marché de livraison de colis puisque la part de marché de Coliposte est actuellement de l’ordre de 65% avec plus de 215 millions de colis livrés pour le compte des entreprises en 2010.

Quels impacts pour vous, e-commerçants ?
On peut distinguer plusieurs niveaux d’incidence :

1° Incidences au niveau de votre activité confiée à LA POSTE.
2° Incidences vis-à-vis des concurrents sur le marché de la livraison de colis à domicile et des opportunités à saisir pour votre site marchand.

A) Plus que jamais il ne faut plus compter sur les remboursements de Colisposte pour réduire votre budget global de transport car avec un délai moyen constaté à 3 jours, l’indemnisation tombe à 25% du coût de l’expédition soit dans bien des cas une indemnisation inférieure à 2€.

B) Si vous souhaitez donc continuer à obtenir un remboursement même partiel pour vos envois retardés, l’automatisation des demandes de remboursements devient la seule solution pour ne pas avoir des coûts de constitution de dossiers de réclamations supérieurs aux remboursements escomptés.

C) Actuellement le taux de retard constaté lors des analyses de flux est en général aux alentours de 15% de colis en retard, c’est-à-dire au-delà du délai de 48H. Il est probable que, selon votre volume d’activité avec Colissimo, votre taux de performance circule lui aussi autour de ce chiffre.
Il faut savoir que le traitement à venir restera à priori à ce même niveau voire pourrait se détériorer puisque Coliposte ne porte pas forcément la même attention à tous ces clients de l’aveu même de son directeur général, François Copingneaux dans une récente interview accordé aux Echos : « L’étude de l’Arcep (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) a indiqué que le respect de cet indicateur de qualité (48H) avait atteint 84,8% en 2010. Mais pour ce qui concerne les colis de nos grands clients entreprises, le taux est bien supérieur : il se situe autour de 95% ».
On peut donc craindre que pour des raisons de coûts, Coliposte focalise à l’avenir encore davantage ses moyens humains et techniques sur ces grands clients au détriment des autres clients. Ces grands clients sont avant tout nécessaire pour Coliposte afin d’alimenter de façon très significative et assez constante au cours de l’année son réseau qui coûte fort cher (moyens humains et techniques) à faire tourner si les flux ne sont pas au rendez-vous.

Dans le prochain billet, nous verrons les solutions alternatives de livraison pour vos colis avec notamment les incidences vis-à-vis des concurrents de Coliposte et des opportunités à saisir pour votre site marchand.

Plus d’infos sur :
Les raisons du changement de stratégie de Coliposte :
http://www.livrezfacile.fr/2011/09/pourquoi-la-poste-change-son-colissimo/

Interview du DG de Coliposte par Jean michel Gradt Les échos :
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/interview/0201670644877-indemnisation-des-colissimo-livres-en-retard-nous-nous-alignons-sur-la-concurrence-227131.php

You might also like

2 thoughts on “e-marchands : Colissimo et l’impact pour vos livraisons de fin d’année ?”

  • Faut se mettre du côté client qui attend son colis aussi !!!

    J’en suis la preuve vivante des problèmes colissimo !

    Voir sur mon blog

    Répondre
    • Bonjour,

      Je comprends votre frustration, elle est tout à fait compréhensible.
      Au regard des volumes traités par LA POSTE (+ de 200 millions de colis par an), ce type de cas peut évidemment se produire.
      Par contre, l’enjeu pour un transporteur aujourd’hui se situe principalement dans les modalités de prise en charge de votre réclamation et dans les actions menées en interne pour résoudre le dysfonctionnement. Cette démarche constitue l’un des enjeux majeurs du transport pour les années à venir.

      Répondre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoire sont spécifiés *