Maintenant que la nouvelle a fait le tour du net, voici quelques éléments pour vous aider à mieux comprendre l’impact de ce changement profond du produit Colissimo : (Rappel pour ceux qui n’ont peut être pas encore reçu l’information)
http://www.livrezfacile.fr/2011/09/colissimo-ne-garantit-plus-ses-delais/

1° Voici quelques raisons qui ont conduit au changement de l’offre Colissimo :
Avec la montée en puissance du e-commerce depuis moins de 10ans, certains transporteurs ont fait le choix de gérer de la livraison aux particuliers. L’objectif était souvent pour eux de trouver un relais de croissance face à la guerre tarifaire impitoyable qui fait rage dans la livraison B to B et dans le cas de LA POSTE pour faire face à la baisse du courrier.
Mais ce client à domicile est bien différent à livrer d’une entreprise :
– il est souvent absent du domicile.
– il habite en agglomération dense ou au contraire en zone rurale mais généralement loin des bassins traditionnels d’emploi (zones industrielles ou parcs d’activité en périphérie des villes).
– il apprécie d’être livré sur RDV ou le Samedi.
– il souhaite pouvoir retourner facilement sa commande.

Ce contexte différent modifie en profondeur les schémas existants des transporteurs. C’est notamment pour ces raisons que l’offre de livraison B to C n’est pas encore mature. Le marché est jeune et tous les acteurs y compris LA POSTE cherchent encore le modèle économique idéal pour combiner qualité de service et rentabilité. Il faut garder à l’esprit que ces réseaux sont très coûteux à créer (plates-formes, véhicules et informatique) et à faire tourner notamment en raison des variations saisonnières. Pour s’en convaincre il suffit de regarder les mouvements des derniers mois dans le secteur : Kiala arrête sa collaboration avec Mondial Relay et se tourne vers le réseau A2Pas, le produit colissimo change, TNT et Adrexo annonce un partenariat etc…
Avec l’internet tout le monde veut du tracking, des délais courts et une bonne qualité de service chez le client à domicile mais à petit prix… C’est cet équilibre délicat que les transporteurs cherchent à mettre en place et le changement Colissimo s’inscrit dans ce contexte.

2° LA POSTE et son offre Colissimo :

Avec l’arrivée de nombreux compétiteurs TNT, ADREXO, A2pas, Kiala etc…, l’offre pour acheminer un colis à un particulier ne passe plus forcément par LA POSTE.

LA POSTE était confrontée aux éléments suivants :

a) Avec la puissance du e-commerce, le pic de fin d’année est à présent très significatif et vient perturber fortement l’organisation postale en place. L’exemple de Noël 2010, accompagné d’un épisode neigeux, a montré les limites de l’organisation et l’incapacité à tenir les délais promis pour une fraction significative des flux confiés.

b) Colissimo était le seul transporteur à proposer un délai 48H garanti avec une indemnisation à 100% en cas de retard. Cette garantie avait un coût non négligeable pour LA POSTE notamment avec l’apparition de systèmes automatiques de demandes de remboursement proposés par Itrack par exemple.
De plus, pourquoi être le seul à garantir un remboursement en étant en plus le moins cher du marché ? Cela faisait probablement un peu trop de promesses !
Colissimo est un produit d’entrée de gamme qui ne permet pas d’investir sans limite au risque de générer des pertes à la hauteur des volumes traités !

La position de LA POSTE devenait intenable et Colissimo rentre donc aujourd’hui dans le rang avec une solution alignée sur la concurrence :

un délai indicatif et non plus garanti et des conditions de remboursement moins attractives.

Nous verrons dans le prochain message la perception de ces changements par les acteurs du e-commerce : e-commerçants, concurrents transporteurs, prestataires logistiques et e-acheteurs.

En savoir plus

L'information relative à l'arrêt au 1er Novembre de la garantie de délai chez Colissimo commence à se diffuser auprès des e-commerçants et des acteurs de la livraison aux particuliers. (En…