Astier VERSCHUERE rapelle dans son article les enjeux de la rentabilité pour de nombreux site de e-commerce actuellement. 

« En 2011, l’atteinte des seuils de rentabilité devrait donc constituer une préoccupation majeure pour les e-marchands.
D’autre part, les responsables des sites d’e-commerce estiment qu’en 2010, le développement du taux de transformation plafonnant à 1,9 % (source Fevad), l’augmentation de la marge commerciale et le renforcement de la fidélité des clients restent parmi les facteurs-clés pesant sur la rentabilité des sites ». Source arvato ecommerce services.

Ma conviction est qu’il existe en ce moment beaucoup de leviers peu exploités par les e-commerçants pour améliorer :

– La qualité des livraisons et donc augmenter la fidélisation.

– L’organisation de la chaîne logistique et donc améliorer la rentabilité.  

Je constate souvent un fort décalage entre l’attention et les dépenses liées au référencement du site ou à son ergonomie par exemple et la gestion moins optimisée de la phase opérationnelle de traitement des commandes.

Les étapes de la chaîne logistique (approvisionnement, stockage, préparation de commandes, emballage, livraison) sont pourtant des leviers récurrents d’amélioration pour  la rentabilité de chaque commande traitée.  Il faut pour cela prendre le temps d’analyser et de mettre à plat les schémas d’organisation afin d’identifier les opportunités. L’importance de ces dépenses dans le coût global de traitement d’une commande rend la démarche souvent très utile pour gagner rapidement plusieurs points de rentabilité.

http://e-commerceservices.arvatoservices.fr/rentabilite-sites-e-commerce.aspx

En savoir plus

Voici une interview qui résume bien les 3 piliers du e-commerce. La logistique y est bien évidemment présente.  Il est intéressant de noter les deux points mis en avant pour réussir…