Le e-commerce dans 5 ans ?

Dans son numéro de Juin « 100% Digital », le  journal L’entreprise  ouvre quelques perspectives sur les évolutions à venir dans une interview de Philippe Ausseur Président d’Ernst & Young Advisory France :

« Quels mots clés voyez-vous pour caractériser les cinq ans à venir ? »

P. Ausseur :  » Innovation, fidélisation et réactivité. Avec l’essor fulgurant du m-commerce et de la géolocalisation, on va voir s’effondrer des modèles de distribution comme les hypermarchés. On l’observe déjà aux Etats-Unis avec les malls qui se réinventent en musées-parcs d’attractions. Le consommateur de demain sera plus mobile. Il faudra lui proposer des services ou des produits dont l’acte d’achat ne prendra qu’un clic. »

Je retiens quelques clés pour s’adapter à cet avenir si proche :

Fidélisation : Avec la montée de la concurrence sur Internet, il est à présent primordial de conserver ses clients car le coût d’acquisition de ces derniers grimpe fortement.

Réactivité : Le modèle internet n’est probablement encore qu’à ces débuts et les plus grands boulversements sont à venir.   

Simplicité : L’acte d’achat doit encore être simplifié et chacune de ses étapes s’enchaîner avec fluidité.

En analysant ces 3 critères sous l’angle de la chaîne  logistique que peut-on en dire :

1° La qualité de la préparation de commandes et de la compétitivité de la livraison  (ratio coût/qualité) sont deux facteurs qui contribuent de plus en plus à la satisfaction du client et à sa future fidélisation. Pour mémoire, « Plus de la moitié des acheteurs en ligne mentionnent le surcoût lié à la livraison comme la première raison d’abandon du panier» (étude Benchmark Group Nov. 2010).

2° La capacité de la chaîne logistique à s’adapter aux variations de l’activité (croissance à 2 chiffres, saisonnalité, grand référentiel produits) requiert d’avoir une organisation logistique agile, capable de s’adapter vite et sans cesse pour coller en permanence aux besoins tout en maîtrisant les coûts pour ne pas détruire la marge.

3° En logistique, chaque tâche est simple mais seule la bonne coordination de ces tâches fait l’efficacité du traitement des commandes. C’est au prix de la simplicité des processus de traitement des commandes que la fluidité s’obtient.

Gageons que ces 3 vrais challenges vont certainement occuper les sites qui souhaitent garder une longueur d’avance…

  

You might also like

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoire sont spécifiés *